AU MINFOPRA, L'USAGER EST ROI.

Inscription au suivi de dossiers || Notre Web TV

Previous Next

MINFOPRA Caravan : Joseph LE shares the good news with the teacher's community of the South West region.



The MINFOPRA caravan landed on the mountain tops of Buea today. It was about bringing glad tidings on the Head of State's message to the teacher's community of Buea and Kumba.

After the university of Douala yesterday, the MINFOPRA caravan journeyed to the South West region today to also explain MINFOPRA's role in the execution of the instructions of the head of State, aimed at reducing deadlines in the treatment of teacher's files.

After the reception of the governor of the South West region, Bernard Okalia BILAI and the vice chancellor of the university of Buea, Professor NGOMO Horace MANGA and other Administrative and academic authorities of the South West region, Minister Joseph LE took the floor at the university of Buea, to explain the reasons for his August visit.

Animated by the spirit of devotion to his work and to the head of State's instructions, Minister LE told  the academicians  that the new procedures aims at reducing the processing time of absorption and or reclassification files of Higher Teacher's Training College ()HTTC and Higher Technical Teacher's Training College (HTTTC) graduates.

 It shall hence  include:
- the authentication of diplomas and where applicable, their equivalence, latest from the year of training of successful candidates as well as,

 - the constitution of absorption files by candidates concerned atleast three months before the end of their training.

The new procedure will therefore mean that teacher's documents while in training and  upon graduation will be under follow up and transfered for immediate treatment by MINFOPRA upon graduation, such that a short time after graduation their integration documents into the Public service would be readily available.

After his brilliant exposé warmly appreciated by the teacher's community of the university of Buea and the HTTTC of kumba, the Minister answered some pertinent questions on the subject matter and other related matters before moving over to visit the regional delegation of MINFOPRA for the South West region.

 In the same spirit of inspecting capacities of his regional delegations to effectively carry out the head of State's new instructions, Mnister LE went through the facility and equipments and saw that the regional delegation was ready to commence reception and transmission of teacher's files as expected.

Previous Next

 

OTS-Mise en œuvre des Directives Présidentielles: LES SOLUTIONS DURABLES DU MINFOPRA

Le Ministre de la Fonction Publique et de la Reforme Administrative, M.Joseph LE  a porté à  la connaissance de l'opinion publique nationale l'ensemble des diligences qu'il  entend mettre en oeuvre en vue de l'application des instructions du Chef de l'État  relatives aux revendications des enseignants.

Il s'agit  de cinq mesures d'application immédiate afin  d'optimiser la gestion des dossiers des enseignants des écoles normales par un ensemble d'actions et de mécanismes dont les plus significatifs contribueront à  leur épanouissement professionnel et individuel. L'occasion a été donnée au Ministre Joseph LE lors de la communication gouvernementale conjointe MINCOM-MINESEC-MINEDUB-MINFI-MINFOPRA tenue ce jeudi, 10 mars 2022. Ladite communication fait suite à  la correspondance du MINETAT/SGPR du 09 mars 2022, qui édicte  des directives à  certaines administrations et vise l'amélioration des conditions des enseignants. 

▪️ Mécanismes d'actions:

  1. La réduction du délai de traitement des dossiers de ces personnels de 30 mois à 3 mois. Une diminution drastique possible grâce à la suppression des étapes de transit des dossiers d'intégration des jeunes lauréats des écoles normales par le MINESUP et le MINESEC. Lesdits dossiers seront désormais, transmis directement de leurs écoles au MINFOPRA et les formalités de prise de service des intéressés s'y feront dorénavant.
  2. La réduction des coûts de services dûe aux déplacements des concernés. Un avantage directement induit de la suppression des intermédiaires dans la chaîne de traitement de leurs dossiers dont les (autres) agents publics bénéficiaient déjà. En effet, à  l'exception des lauréats de l'École Normale Supérieure de Yaoundé , les autres écoles pourront, désormais, déposer les dossiers (complets) d'intégration de leurs apprenants auprès  des délégations régionales du MINFOPRA où  des dispositions sont d'ores et déjà prises pour les acceuillir.  Il n'est pas superflu de relèver que cette mesure procède de la simplification et de la dématérialisation des procédures implémentées au MINFOPRA depuis fort longtemps avec la disponibilité de 14/16 services du MINFOPRA, en ligne et en Régions, toujours dans le but de rapprocher l'administration des administrés. Des reflexions continuent d'être menées pour les deux autres services contraignant les usagers à effectuer le déplacement pour Yaoundé.
  3. L'apurement de tous les dossiers d'intégration en instance au MINEDUB et au MINESEC. Dans le prolongement de la 13ème serie d'Initiative à Résultat Rapide (IRR) engagée le 3 mars dernier et visant le traitement en 15 jours (ouvrables) de 8000 dossiers des enseignants et dont le MINFOPRA est à  pied d'oeuvre pour la livraison des resultats le 23 mars prochain, il sera procédé à  un recensement des dossiers restants au niveau du MINESEC et du MINEDUB.  Ces dossiers rejoindront les 12000 dossiers environs déjà  reçus entre le 14 fevrier 2022 et ce jour.

Le MINFOPRA  accueille favorablement l'instruction relative à  cette démarche, ce d'autant plus que les quatre dernières années il a enregistré  une croissance exponentielle dans le traitement des dossiers de carrière des agents publics: 43.000 en 2019, 58.000 en 2020 et 62.500 en 2021 contre 28.000 traités en 2018. Il faut également noter que de tous lesdits dossiers traités, ceux du personnel enseignant, toutes catégories confondues, représentent les 3/5 de ceux-ci.

  1. La maîtrise des effectifs et de la masse salariale à travers l'organisation de tous les recrutements par le MINFOPRA, en tant que gestionnaire principal des Ressources Humaines de l'État, selon que le stipule la réglementation.

Il s'agit là donc d'une mesure qui découle de l'une des instructions présidentielles et qui vient rétrocéder au MINFOPRA son autorité ainsi que sa compétence en matière de recrutement des personnels de l'État.

  1. Le volet de la sécurisation des données par la digitalisation. Dès réception des dossiers dans les services centraux et déconcentrés du MINFOPRA, il sera procédé à  la numérisation directe de toutes ses pièces constitutives afin d'éviter les cas des dossiers incomplets. Les copies ainsi numérisées serviront au traitement matériel dudit dossier tandis que la copie physique originale sera classée  au fichier central pour archivage et exploitation ultérieure, en cas de besoin.

Il faut relèver que la numérisation des dossiers et la conservation des copies physiques des originaux est un exercice courant au MINFOPRA.  En effet, le développement des infrastructures avec la mise en œuvre d'une  solution d'archivage  numérique et la modernisation du fichier central a permis la décongestion des couloirs  du MINFOPRA où jadis étaient  entassées  des piles de dossiers. L'opération a consisté à  stocker les documents numériques  sur un support électronique  dédié à  cet effet, dématérialisant ainsi les documents et les archives, y compris ceux n'ayant fait l'objet de classement  depuis des décennies  et présentant  ainsi un grand risque pour l'intégrité  et la sécurité de ces documents.

Par ailleurs, des actions telles que la constitution d'un  répertoire téléphonique  et de messagerie des usagers du service public au moment du dépôt des dossiers, les missions de vérification de la bonne gestion des Ressources Humaines de l'Etat en service dans leurs administrations utilisatrices, le recensement des écoles normales sur toute l'étendue du territoire national et l'attache entre elles et les délégations régionales du MINFOPRA  de leurs circonscriptions administratives, la création  des hangars ou des maisons des usagers en régions afin d'accueillir  les usagers venant surplace, se faire renseigner, viendront renforcer toute la batterie de mesures fonctionnelles au MINFOPRA.  L'on peut citer le renseignement via SIGIPES et le site web MINFOPRA, l'institutionnalisation des points  focaux, chevilles ouvrières  discrètes du renseignement des usagers sur les plates-formes numériques du MINFOPRA  24h/24, le numéro vert gratuit,...etc. Toutes choses qui permettent à  l'usager d'accéder à  l'information et vérifier l'évolution de son dossier  sur ordinateur ou smartphone du moment où  il dispose d'une connexion internet.

Des projets tels que l'implémentation et la mise en œuvre d'une plate-forme numérique d'authentification de diplômes et le partenariat avec le Réseau des Parlementaires pour la Promotion de la Décentralisation et du Développement Local (REPADDEL) afin d'assurer  le relai d'informations entre le MINFOPRA et les populations locales  des zones ne bénéficiant parfois ni d'électricité, ni de connexion internet accroîtront aussi l'efficience et l'efficacité du MINFOPRA dans sa volonté de rapprocher l'administration de l'usager-roi mais aussi et surtout de viser sa satisfaction.

 

Previous Next

MINFOPRA: goodwill ambassador of the Head of State's instructions to the HTTTC Douala



As of date, college technical teachers would no longer have to wait for 30 months after graduation for their integration or contractualization documents to be treated. Procedures have been reduced, deadlines have been shortened.

This good news is the message that animated  Minister Joseph LE's visit to the Higher Teacher's Training College in Douala yesterday 16th March 2022.

In presence of Prof. Magloire ONDOUA, rector of the University of Douala and other administrative as well as academic authorities who welcomed him and his four- man delegation composed of the Director in charge of State human resources, the Director in-charge of Career management and the Director in- charge of Computer Systems, Minister LE  explained MINFOPRA's readiness and  engagement to carry out the Head of State's instructions to the latter.
This instruction which has to do with systematizing the compiling of integration files for teachers before the end of their training by both the interested parties and the institutions to which they are affiliated is aimed at reducing deadlines in the treatment of teacher's integration or contractualization  files from 30 months to 3 months.

According to Minister LE, the student teachers would no longer suffer to transition their files from the Ministry of Higher Education (MINESUP) to the Ministry of Secondary Education ( MINESEC), before the Ministry of Public Service and Administrative Reform (MINFOPRA). It will henceforth leave from ENSET to the regional delegations of MINFOPRA or central services of MINFOPRA where treatment will commence effectively.

After his buoyant visit saluted by the technical teachers' community and their Directors, he made a stop at the regional delegation of the Littoral to inspect equipments and ensure dispositions are rightly taken to effectively commence the reception and transmission of  teacher's files for treatment in MINFOPRA central services in Yaoundé.

This message of hope is the beginning of government's engagements towards teacher's grievances, and it will  certainly go through other regions  with Minister Joseph LE as the goodwill ambassador.

Previous Next

Collaboration MINFOPRA- REPADDEL: Pour une Fonction Publique locale de proximité.

 

Le Ministre de la Fonction Publique et de la Reforme Administrative a accordé  une audience hier à une délégation du Réseau des Parlementaires pour la Promotion de la Décentralisation et le Développement Local. Au coeur des échanges, une volonté affichée de partenariat, du réseau, d'accompagner l'administration publique dans la mise en oeuvre d'une fonction publique territoriale plus que jamais proche de ses usagers.

De la reconnaissance pour la panoplie d'actions entreprises par le Ministère de la Fonction Publique et de la Reforme Administrative  (MINFOPRA) en faveur des agents publics  mais aussi et surtout d'une  offre de partenariat, une main tendue, en vue de la promotion desdites actions auprès de leurs populations locales. Tels étaient les motifs de demande d'audience adressée par les membres du Réseau  des Parlementaires  pour la Décentralisation et le Développement Local (REPADDEL) à Monsieur Joseph LE.

Sous la conduite de l'Honorable NANGA MEFANT Berthe Epse OWONO, Présidente élue  dudit réseau, la délégation des parlementaires  a été  reçue par le MINFOPRA en cette fin d'après-midi du  mercredi 09 mars 2022, en sa qualité de conseil du gouvernement en matière de réforme administrative et de modernisation de l'administration publique.

Les parlementaires sont  venus porter à l'attention du MINFOPRA leur préoccupation d'être des relais de son action auprès  des populations dont ils sont les élus locaux. Il s'agira de créer une synergie d'actions entre les élus  d'une même  circonscription administrative et la fonction publique afin de mieux encadrer, à la base les actions posées dans le cadre de la décentralisation.

Et pour cela, le REPADDEL est bien équipée. L'institution parlementaire créée en août 2020 vient en appui aux activités des administrations publiques qui s'intéressent à la décentralisation et aux procédures de déconcentration du travail administratif, ceci dans le but de favoriser l'allègement  du service public aux différents usagers.

 

© Copyright 2017-2022 DSI MINFOPRA. Tous droits réservés.

Suivez-nous sur    facebook